Deuil périnatal

Le deuil périnatal est un sujet peu abordé dans notre société et pourtant cela touche plus de 7 000 familles chaque année. Le deuil n’est pas une maladie, mais plutôt une réaction normale et universelle causée par la perte d’un être cher. Le décès et le deuil périnatal constituent une véritable épreuve pour les parents

Définition des violences faites aux femmes :

Il s’agit du décès d’un bébé au cours de la grossesse ou au décours de la naissance entrainant un véritable traumatisme complexe chez les parents.

La mort périnatale peut survenir en cours de grossesse, à la naissance, dans les heures qui suivent ou durant les 7 premiers jours de vie, selon OMS.

Dans le domaine du deuil périnatal, la loi a évolué vers une meilleure prise en compte de l'évènement et une meilleure reconnaissance du statut juridique de l'enfant sans vie.

Des professionnels à l'écoute des familles :

Aucun parent n’est préparé à perdre un enfant avant ou après sa naissance

Lorsque les familles sont confrontées à cet évènement très difficile, elles peuvent recevoir le soutien et l'écoute d'une équipe pluridisciplinaire (sages-femmes, gynécologues-obstétriciens, pédiatres, infirmières, assistantes sociales, psychologues…).

Un accompagnement sera proposé :

• Respectant les cultures ou les croyances spirituelles et la place de chacun ;
• Informant sur le déroulement de l'hospitalisation, les procédures administratives, la déclaration à l'état civil, les obsèques, les droits aux prestations sociales, aux congés parentaux ;
• Accompagnement de la fratrie.

Soutien psychologique et échanges

La poursuite d'un soutien psychologique n'est pas toujours possible ou pas toujours souhaitée. Les parents peuvent aussi se tourner vers des groupes de paroles ou associations de parents pour pouvoir échanger avec des familles ayant connu une situation similaire.

Ressources :

Association Petite-Émilie
Association AGAPA

Retour accouchement et après
Politique de confidentialité