Préparation à la naissance et entretien pré-natal précoce

C'est un dispositif d’accompagnement de tous les couples à la naissance et à l’accueil de leur enfant qui comprend

Un entretien prénatal précoce
• Des séance pré-natales
• Des séances post-natales

Pris en charge à 100% par l’assurance maladie. Dans certaines structures vous n’avez pas à faire d’avance de frais (PMI et professionnels pratiquants le tiers-payant.

Les professionnels habilités à la pratiquer :

Les sages-femmes libérales
• Les sages-femmes des maternités Les sages-femmes de PMI
• Les gynécologues

Entretien pré-natal précoce

Comme toutes les femmes enceintes vous pouvez  bénéficier en début  de grossesse d’un entretien individuel ou en couple avec  un professionnel de la naissance. C’est un temps d’échange et d’écoute où vous pourrez exprimer vos attentes, vos besoins, vos craintes, et élaborer votre projet de naissance. Il se pratique en dehors d’une consultation médicale et dure environ 45 minutes.

ll se déroule, de préférence, au 4ème mois mais vous pouvez choisir un autre  moment de la grossesse.

Ce que vous pouvez en attendre :

En fonction de l’expression de vos besoins  le professionnel  répondra à toutes vos questions et vous donnera des informations utiles sur :

Les ressources et services de proximité que le Réseau de Périnatal du Val de Marne met à votre disposition
• Le rôle des différents professionnels
• Le soutien dont vous pouvez bénéficier
• Les modalités de suivi de votre grossesse
• Vos droits pendant la grossesse
• Les différents modes de préparation à la naissance et à la parentalité
• Les sorties précoces de la maternité

Ce que cela apporte :

Cela permettra de transmettre aux autres professionnels les informations utiles à votre prise en charge et, ainsi, d’assurer une bonne coordination entre eux. Les informations que vous communiquerez restent bien sûr confidentielles, et ne seront transmises à d’autres professionnels qu’avec votre accord. A l’issue de la rencontre vous rédigerez avec  le professionnel une synthèse de  l’entretien.

Vous déciderez alors, des informations que vous souhaitez transmettre et à qui vous souhaitez qu’elles soient transmises :

Au professionnel qui assure le suivi de votre grossesse
• Au professionnel de la préparation à la naissance et à la parentalité
• Au professionnel de la maternité

Ce document vous sera remis en main propre, un exemplaire sera conservé dans le dossier du praticien.

Séances pré-natales

7 séances : individuelles ou en groupe, pour vous seule ou en étant  accompagnée du père  de votre bébé. Ces séances  sont proposées sous différentes formes. Des séances adaptées à chaque stade de la grossesse et aux besoins de chaque femme.

Des séances avec un contenu théorique défini, d’informations et des apprentissages permettant aux futurs parents de développer leurs compétences parentales.
• Des réunions interactives qui permettent de rencontrer d’autres parents pour des échanges d’informations et d’expériences

Au cours de ces séances peuvent être abordés :

Le déroulement de la grossesse
• Le déroulement de l’accouchement avec ou sans péridurale
La place du futur père
• L"accueil de l’enfant
Le nouveau-né, les soins, son alimentation avec le choix du mode d’allaitement, l’aménagement de son environnement

• Le séjour à la maternité
• Le retour à la maison
• Le devenir parents et la fonction parentale
• La relation avec la fraterie
• Etc.

Des exercices corporels sont proposés, en relation avec le thème abordé, exercices de relaxation, de respiration, de positions, d’assouplissement des muscles du bassin et du périnée, d’apprentissage de la poussée au moment de l’accouchement.

Une visite de la maternité peut vous être proposée pour vous familiariser  avec  l’espace et les appareils présents en salle de naissance.

Tous les apprentissages acquis lors des séances seront mis en pratique durant  le séjour  à la maternité pendant lequel vous recevrez le soutien et la guidance individuelle des professionnels de soins.

Un accompagnement à  domicile pourra  être mis en place à votre sortie de la maternité, sur proposition de l’équipe hospitalière ou à votre demande.

Conseil hygiéno-diététique

Alimentations est compléments nutritionnels pendant la grossesse

L’alimentation est essentielle pendant la grossesse et a 2 objectifs : 

• Couvrir des besoins plus importants pendant la grossesse ;
• Éviter les carences

Une alimentation régulière, saine variée et équilibrée est recommandée durant la grossesse. Lorsque l’alimentation et saine et équilibrée, aucun complément alimentaire multivitaminé n’est nécessaire. Seul l’acide folique est conseillé systématiquement. Il convient de dire que l’apport énergétique ne doit pas être inférieur à 1500 kcal/jour pendant la 2ème partie de la grossesse.

Pour obtenir plus d’information nous vous conseillons d’aller sur le site www.mangerbouger.fr

Risques infectieux alimentaires

Les femmes enceintes font partie des personnes les plus vulnérables à l’infection. Des mesures simples d’hygiène alimentaire doivent être prises afin de se prémunir de :

La toxoplasmose : C’est une maladie parasitaire liée à l’ingestion du toxoplasme présent dans la terre (il faut porter des gants en faisant du jardinage) et dans la viande (il faut la consommer très cuite) et également elle peut être transmise par les excréments de chat. 84 % des femmes sont immunisées et le test sanguin prescrit et réalisé en début de grossesse permet de savoir si vous êtes immunisée. Lavez soigneusement les légumes, les fruits (comme les fraises) ainsi que les plantes aromatiques qui sont terreux lorsqu’ils seront mangés crus. Il faut également bien se laver les mains avant de passer à table et éviter le contact direct avec des objets contaminés par les excréments de chat. Il faut nettoyer votre réfrigérateur 2 fois par mois avec une solution diluée d’eau de javel.
La listeriose : La listériose est une infection transmise par une bactérie présente dans le sol, l’eau, et la végétation. Pour s’en prémunir, il convient d’éviter la consommation des aliments les plus fréquemment contaminés comme les charcuteries (surtout si elles sont artisanales), les crustacés et poissons crus ou fumés (mais également le surimi le tarama…), les viandes insuffisamment cuites, les graines germées crues, les fromages à pâte molle ou au lait cru ainsi que les croûtes de fromage.
Le cytomegalovirus : Le cytomégalovirus (ou CMV) est un virus responsable d’infections passant souvent inaperçues, mais chez la femme enceinte il peut provoquer des lésions du fœtus (environ 50 cas graves par an). Le HCSP a actualisé les avis sur la prévention de l’infection par le CMV. Étant donné que les mesures d’hygiène (éviter le contact avec la salive, les urines...) sont indispensables pour prévenir l’infection, elles sont recommandées pour toutes les femmes séropositives au CMV ou non (et leurs conjoints). En cas de transmission materno-fœtale, la fréquence, le risque et la gravité des séquelles sont identiques après primo-infection (mère séronégative en début de grossesse) ou infection secondaire (réinfection ou réactivation, mère séropositive en début de grossesse). Actuellement, aucun traitement n’est disponible ni en prénatal, ni chez le nouveau-né asymptomatique. La plupart des nouveau-nés infectés asymptomatiques à la naissance ne développeront pas de handicap, seuls 10% pourront développer une surdité jusqu’à l’âge de 5 ans.

Le HCSP recommande :

• De diffuser largement les informations sur ces mesures d’hygiène par tous les canaux (professionnels de santé, campagnes de communication.) ;
• Télécharger ce document pour en savoir plus.

Activité physique

La pratique d’une activité physique est bénéfique à la femme enceinte et à son enfant à naître même si vous étiez peu active ou inactive avant, vous pouvez commencer à pratiquer à tout moment avec les conseils d’un éducateur sportif diplômé.
Une activité physique régulière, d’intensité modérée, lors de la grossesse a des effets bénéfiques sur la santé maternelle, fœtale et néonatale sans augmentation du risque d’événements défavorable. 

La règle d’or : quelle que soit l’activité physique ou sportive pratiquée, son intensité doit être modérée. Vous devez pouvoir parler pendant la pratique.La durée moyenne des séances est de 20 à 50 minutes. Si vous êtes peu ou pas active, commencez tranquillement. Par exemple, si vous marchez habituellement 5 minutes par jour pour aller chercher du pain, partez sur cette base et augmentez la durée de quelques minutes chaque jour.

La fréquence est de 3 à 5 séances par semaine (en associant des activités quotidiennes à des activités encadrées, par exemple). Dans tous les cas, veillez à une bonne hydratation (avec de l’eau !). Chez la femme enceinte, l’activité physique a des effets scientifiquement prouvés. Elle permet de :

• Contrôler la prise de poids
• Diminuer les douleurs lombaires
• Améliorer la circulation veineuse
• Protéger le périnée et prévenir les fuites urinaires
• Prévenir les troubles du transit intestinal
• Faciliter la mobilité
• Diminuer l’anxiété et l’état de dépression qui pourraient être ressentis

En plus, l’activité physique agit en diminuant le risque de certaines complications de la grossesse (diabète gestationnel, hypertension).

Nature de l'activité physique

• 1er trimestre de la grossesse : sauf avis contraire du professionnel qui vous suit, vous pouvez poursuivre votre activité, mais sans rechercher de performance. (Certaines activités sont interdites quel que soit la période de grossesse telle que la plongée) ;
• 2e trimestre de la grossesse : évitez la compétition, les activités intenses et les sports de contact ou à risque de chute ;
• 8e mois : privilégiez la marche, la gymnastique douce ou en milieu aquatique, la natation.

En savoir plus, retrouvez la page sport et grossesse du gouvernement en suivant ce lien

Contre-indications

Néanmoins il existe des contre-indications qui recommandent une consultation médicale d’activité physique au préalable parlez en avec votre médecin ou votre sage-femme.

La consultation médicale chez la femme enceinte

Une consultation médicale d’activité physique et une consultation obstétricale sont recommandées avant la prescription d’activité physique ou sportives de loisirs chez une femme enceinte présentant une comorbidité ou une complication obstétricale.
Site agir pour bébé

Retour suivi de la grossesse
Politique de confidentialité